Accueil > Actualités > 57ème Session de la Commission du développement social sur l'inclusion sociale

57ème Session de la Commission du développement social sur l'inclusion sociale

CSOCD 57

A) Thème prioritaire : lutter contre les inégalités et les obstacles à l’inclusion sociale au moyen des politiques budgétaires et salariales et des politiques de protection sociale

B) Examen des plans et programmes d’action des organismes des Nations Unies concernant la situation de certains groupes sociaux

 

Intervention de Mme Clotilde FERRY, Conseiller:

 

Madame la Présidente,

Le rapport de Brundtland intitulé Notre avenir à tous l'affirme : la « plus grande priorité » du développement durable doit être de « répondre aux besoins des plus démunis ».

Ainsi, le pilier social, qui englobe la lutte contre l’exclusion sociale, doit être perçu comme celui qui cimente la société, celui qui, une fois valorisé, renforce les piliers économique et écologique.

Les pays doivent utiliser des politiques budgétaire et salariale et des mesures de protection sociale afin de réduire les inégalités et de s’attaquer aux problèmes de l’inclusion sociale.

Mes propos porteront sur trois points :

  • la mise en oeuvre du Programme d’action sur la jeunesse ;
  • le renforcement de l’approche globale visant à remédier aux inégalités touchant les personnes handicapées.
  • l’investissement dans le développement du capital humain afin de promouvoir le développement économique ;

Madame la Présidente,

Investir dans le capital humain c’est également et avant tout investir dans l’enseignement.

En 2017, le taux de chômage des jeunes demeure deux fois plus élevé que le taux de chômage global.

Il est donc crucial de mettre en œuvre le Programme d’action mondial pour la jeunesse, dans lequel les jeunes sont considérés comme des acteurs majeurs du développement.

A ce titre, mon pays salue l’initiative du Secrétaire général pour le lancement de sa stratégie pour impliquer et autonomiser les jeunes dans le cadre des Objectifs de Développement Durable.

Il est essentiel d’établir le lien entre l’éducation et les priorités environnementales nationales, et le développement durable en général.

Mon pays organise des rencontres entre les lycéens de la Principauté intitulées “Monaco Jeunesse et Développement Durable”.

Ces rencontres reconduites d’année en année sont fondamentales pour faire prendre conscience et responsabiliser les élèves sur l’importance de la transition énergétique et du développement durable, avec pour objectif la neutralité carbone en Principauté à l’horizon 2050.

Élaborer et appuyer des initiatives en faveur de la création d'emplois décents pour les jeunes est l’une des recommandations du Secrétaire général dans son rapport sur “les politiques et programmes mobilisant les jeunes”.

En février 2010, la Commission d’Insertion des Diplômés a été créée au sein de la Principauté dans le but de favoriser l’intégration des jeunes dans le tissu économique monégasque.

En près d’une décennie, la Commission a déjà permis à 236 diplômés d’être recrutés au sein des entreprises du pays.

Madame la Présidente,

En juin 2018, la Principauté a participé pour la première fois à la 11ème session de la Conférence des États Parties à la Convention relative aux droits des personnes handicapées portant sur le thème “une pleine mise en œuvre de la Convention pour ne laisser personne à l’écart”. 

Le Secrétaire général l'affirme, les personnes handicapées “continuent d’être exposées à un risque disproportionné de pauvreté et d’exclusion sociale par rapport au reste de la population”.

Ainsi, le domaine de la santé constitue un axe fort de l’action du Gouvernement Princier, qui y consacre près de 8% du budget de l’État.

En effet, le gouvernement monégasque est très attaché à développer les moyens permettant de favoriser la pleine inclusion sociale des personnes handicapées. 

Il s’agit notamment d’agencer des appartements, de mettre en place un service d’accompagnement à la vie sociale et un ensemble du cadre de vie accessible à tous, notamment aux bâtiments publics, aux transports gratuits et l’accès à la culture et au sport.

L’association Monaco Disease Power est une association monégasque agissant en faveur de l’information, la représentation et le rassemblement de parents, ou tuteurs légaux, d’enfants ou adultes souffrant d’handicaps mentaux, physiques ou maladies mentales.

Son objectif est de financer, seule ou en collaboration avec d’autres associations ou instituts, une ou plusieurs structures d’accueil et, d’une manière générale, d’élaborer des projets communs.

Monaco accueille également l’association pour l’aide et la protection des enfants inadaptés (A.M.A.P.E.I) qui œuvre depuis 1966 pour l’insertion des enfants autistes et trisomiques pris en charge jusqu’à 22 ans pour qu’ils puissent devenir des jeunes adultes indépendants qui puissent contribuer au tissu de la société monégasque.

Mesdames et Messieurs,

La Principauté de Monaco tient également à favoriser l’inclusion sociale au sein de sa politique extérieure, notamment en agissant de pair avec des pays partenaires et des associations. 

Adopter des politiques du marché du travail qui mettent non seulement l’accent sur la quantité mais aussi sur la qualité des emplois et sur le caractère inclusif du marché du travail permet de lutter contre les inégalités, notamment celles basées sur le revenu.

Ainsi, la Principauté de Monaco, avec l’association Babyloan, a mis en place dans l’un de ses pays partenaire une plateforme de financement participative au service du microcrédit.

Cette plateforme vise à promouvoir l’entrepreneuriat et le développement économique local en contribuant à l’accès au financement de personnes exclues du système bancaire traditionnel, notamment les femmes qui représentent 70% de ces micro-entrepreneurs.

La Croix-Rouge monégasque est particulièrement engagée en faveur de la lutte pour l’insertion socio-économique des jeunes.

Dans l’un des pays partenaires de la Principauté, l’association contribue à l’amélioration des conditions de vie des enfants dans un centre d’accueil et d’écoute.

Enfin, mon pays se félicite de la potentielle systématisation de l’organisation d’une table ronde multipartite annuelle lors des travaux de la Commission du Développement Social consacrée à l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées, énoncée par le Secrétaire général dans son rapport intitulé “Accélération de l’application du Programme de développement durable à l’horizon 2030 par, pour et avec les personnes handicapées”.

Merci Madame la Présidente. 

Célébration de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix

06 avril 2022

A l’occasion de laJournée internationale du sport au service du développement et de la paix, ce 6 avril, la Mission permanente de Monaco auprès de... Lire la suite[+]

Les femmes au premier plan de la lutte contre le changement climatique

29 mars 2022

Monaco a participé à la 66ème session de la Commission de la condition de la femme qui s'est déroulée du 14 au 25 mars 2022 à New York. La Commissi... Lire la suite[+]

Contact

Mission permanente de Monaco auprès de l'ONU
866 United Nations Plaza -
Suite 520
New York, N.Y. 10017

Téléphone : +1 (212) 832-0721
Fax : +1 (212) 832-5358
Bouton Twitter Cliquez ici pour en savoir plus Cliquez ici pour accéder à l'agenda des manifestations à Monaco sur le site visitmonaco.com Cliquez ici pour accéder à Monaco Channel
http://mission-onu-ny.gouv.mc/Actualites/57eme-Session-de-la-Commission-du-developpement-social-sur-l-inclusion-sociale